La lutte antiparasitaire, à quelle évolution s’attendre ?

L’industrie du Pest Control aujourd’hui

C’est une industrie qui est en constante évolution et fait face à plusieurs défis. En règle générale, les dispositifs de piégeage sont contrôlés manuellement par les PCO (Pest Control Operator). La cause de l’infestation n’est pas toujours identifiée immédiatement, il est alors nécessaire de tester plusieurs solutions avant de pouvoir résoudre le problème de façon viable. Garder l’historique des interventions chez les clients, renseigner l’avancement des chantiers et faire les audits prend beaucoup de temps et demande de la rigueur. 

 Les changements climatiques et la rapide croissance de l’urbanisation augmentent les problématiques liées aux nuisibles. Les ravageurs, autrefois spécifiques à certaines régions, se répandent aujourd’hui dans le monde entier. Nous observons la résistance aux biocides développée par certains nuisibles et le changement de leur comportement pour éviter les dispositifs de piégeage.

Les consommateurs prennent de plus en plus conscience de la nécessité de protéger l’environnement. C’est pourquoi il faut proposer et utiliser des moyens de lutte qui remplacent les produits chimiques. Cette évolution oblige les fabricants de produits antiparasitaire et les entreprises prestataires à continuellement faire innover leurs offres. Les entreprises de lutte contre les nuisibles proposent des solutions qui vont au-delà des méthodes traditionnelles afin de fidéliser leur clientèle.

Le monde connecté

Le monde à venir de la lutte contre les nuisibles sera connecté. Des innovations technologiques sont en passe de révolutionner le secteur de la lutte contre les ravageurs. Par exemple, les technologies de capteurs ont beaucoup évolué et les PCO ont désormais la possibilité de surveiller l’activité des nuisibles sur les sites 24h/24 et 7j/7, et ce, à distance. Ils peuvent aussi suivre en simultané les espèces invasives à des endroits très difficiles d’accès. Ces capteurs sont pensés pour avoir une résistance maximale au déclenchement de faux positifs. Ils collectent des données pertinentes et les transmettent sur une plateforme numérique dédiée.

C’est avec ce genre de plateforme que les PCO pourront disposer d’un système de surveillance 24h/24 et recevoir des alertes en temps réel, à chaque fois que l’un des capteurs des dispositifs sera déclenché. De plus, ils posséderont des informations spécifiques sur l’emplacement : des données sur la température et l’humidité des zones protégées, le suivi du comportement des nuisibles et des analyses prédictives.

Les plateformes qui sont aujourd’hui développées sont l’avenir de la lutte antiparasitaire. Elles aident les PCO à mieux cartographier les risques, à hiérarchiser les interventions, ce qui leur permet d’allouer les ressources nécessaires avant même que le problème ne s’aggrave. Ces solutions digitales fournissent des informations en temps réel sur l’optimisation des interventions et de l’utilisation des ressources humaines. Enfin, elles automatisent le suivi des données en fonction de la conformité et de la réglementation pour les audits, ce qui permet de gagner en temps et en précision.

De plus en plus de consommateurs considèrent les produits chimiques toxiques, utilisés dans la lutte antiparasitaire, nocifs pour l’Homme et l’environnement. Les technologies plus avancées et les capteurs innovants vont contribuer à modifier en profondeur la lutte contre les nuisibles et la perception que le public a de ce secteur. Cela permet une approche plus pertinente, rendant la lutte antiparasitaire un processus proactif plutôt que réactif.

Les évolutions majeures apportées par le digital vont révolutionner la lutte contre les espèces invasives : une multitude de systèmes vont pouvoir communiquer entre eux, le PCO aura d’avantage un rôle d’expert, d’analyste et agira essentiellement dans la prévention des risques. L’industrie va changer sa façon de fonctionner, notamment en adoptant des dispositifs intelligents. Les technologies de lutte contre les nuisibles vont continuer d’évoluer, de plus en plus d’entreprises vont développer des appareils connectés pour la lutte antiparasitaire. Les avantages de cette hyper connectivité sont nombreux et des changements importants vont être observés dans l’utilisation et des ressources. La formation et l’accompagnement des intervenants à ces changements structurels est essentielle.  

Engageons nous dans le futur de la lutte antiparasitaire.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article sur www.international-pest-control.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*